Fria en Guinée

Ne khe nu na Fria
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nono

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Nono   Sam 5 Nov - 14:04

Stupeur en apprenant l'arrestation et la libération 24 heures après de Noël !

Fria: le blogueur Noel Gnimassou recouvre sa liberté, après plus de 24h de garde-à-vue ! .
Vendredi, 04 Novembre 2011 17:15 Azoka BAH Clics: 99 . . .CONAKRY,4 Novembre 2011.M.Noël Gnimassou, représentant du blog friainfo, vient d’être relaxé au niveau de la gendarmerie départementale de Fria. L’intéressé que nous avons joint au téléphone affirme y avoir été conduit sur les ordres de l’homme d’affaire libanais Hassan DAKHLALA. Celui-ci lui reprocherait d’être l’auteur d’un article publié sur frianfo dans lequel Hassan est cité comme étant impliqué dans un système de fraude qui a mis à genou l’usine RUSAL-FRIGUIA. Après enquête, la justice de paix de Fria a exigé la relaxe pure et simple du journaliste.


« On vient de me libérer. J’ai passé la nuit en garde-à-vue à la gendarmerie départementale de Fria. C’est l’homme d’affaire Hassan Dakhlala qui a payé des gendarmes qui sont venus me chercher sous le prétexte que j’avais rédigé un article contre lui sur le site friainfo. Après mon arrestation, il est allé à la gendarmerie muni de son ordinateur pour montrer l’article en question. Après vérification, ils ont vu que c’est un certain Abdoulaye Ciré Camara qui a signé l’article. Moi, depuis plus de six mois je n’écris pas d’articles sur l’usine Friguia puisque j’y travaille », raconte Noël. Alors, que dit-on dans l’article incriminé ? Nous vous le livrons in extenso.

ALEXANDRE FEDOTOV A NOUVEAU DG DE L’USINE FRIGUIA

De mémoire de travailleur de Friguia, on n’avait jamais vu ça. Une crise grave due à une très mauvaise gestion et à un système de fraude et de détournements à grande échelle et qui menace sérieusement les activités de production de l’alumine.

Pointée du doigt, la Direction Commerciale et la Direction Financière sont les principales responsables de la crise que traverse la première usine d’alumine en terre africaine. D’ores et déjà, la crise a déjà fait une victime collatérale : l’actuel DG, Mr Rafael KADYROV a été limogé et remplacé par un ‘‘ancien’’ de la maison, en l’occurrence Mr Alexandre FEDOTOV qui fut directeur de 2006 à 2008. Mr KADYROV, qui sera resté à peine un an à la tête de Friguia, paie pour les erreurs de gestion, de stratégie et surtout pour son laxisme.

Si Mr KADYROV n’est pas directement coupable de la situation, il n’en est pas moins responsable. Car en tant que DG, il aurait du prendre ses responsabilités et faire cesser les systèmes de fraudes, de factures impayées qui s’accumulent, d’entreprises sous-traitantes fictives, de commandes fantômes pourtant soldées, de surfacturation, etc.

Le principal artisan de ce système de fraude à grande échelle est l’homme d’affaires libanais Hassan DAKHLALA. Un tract a même été diffusé dans l’usine il y a quelques semaines. Ce tract dénonçait plus ou moins les manigances d’un groupe d’individus accusés de mettre l’usine à genoux. Allant jusqu’à les citer nommément. Le système mis en place a permis à ces personnes de s’enrichir au point de devenir pour certains millionnaires en dollars.

Dans un passé récent, le prix de revient de la tonne d’alumine se chiffrait autour de 250 dollars. Il frôle aujourd’hui les 400 dollars. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, on n’a pourtant jamais autant commandé les pièces de rechange qu’en 2010 et 2011. Mais les stocks restent désespérément vides. Aujourd’hui, il n’est pas facile de remplacer une pompe ou une vanne sur l’usine. Il n’existe aucune en réserve. Il faut prélever sur les installations auxiliaires pour assurer les dépannages. Pourtant les commandes ont lieu et sont payées. La question est : toutes les commandes ont-elles été réellement passées ?

Les intéressés se défendront en prétextant que plus de 80 conteneurs sont bloqués au port et à l’aéroport depuis plusieurs mois pour non-paiement des frais douaniers. Des changements notoires sont à signaler : quelques conteneurs ont pu être enlevés et sont livrés par train. Et non plus par camion. Cela engendrait des dépenses 10 fois supérieures au transport par voie ferroviaire jugé plus sûr.

Malgré les récentes mesures prises, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Nous n’avons là que la partie visible de l’iceberg. Rusal est la seule compagnie minière qui a un tel contentieux avec les douanes guinéennes. Le changement amorcé depuis 10 mois par le gouvernement du Professeur Alpha CONDE les aurait-il pris de vitesse ? Eux qu’on dit habitués à contourner toutes les lois et procédures semblent avoir du mal à s’installer dans la légalité et le droit.

Les plus pessimistes ne donnent que quelques mois avant un arrêt de l’usine. Soulignons qu’il faudra plusieurs autres mois pour la redémarrer. Les optimistes fondent quant à eux beaucoup d’espoir en la venue du nouveau DG qui va prendre fonction dans quelques jours. Mais ne nous leurrons pas. Il n’est qu’un moindre mal. Sollicité avant lui pour assurer la Direction Générale de l’usine, un australien en la personne de David SOUTHWOOD-JONES a décliné l’offre. La mission lui a semblé difficile voire impossible à réaliser au regard de la situation. En plus, lors de ses deux années (de 2006 à 2008), Alexandre FEDOTOV a laissé l’usine dans une situation plus désastreuse. On voit mal comment il pourrait réaliser des miracles aujourd’hui.

Et Moscou dans tout ça ? Au courant de la dégradation de la situation, les responsables et actionnaires n’ont pas trop brillé par leur réactivité. Ils se sont contentés de remplacer l’équipe dirigeante aux commandes et de renforcer les contrôles sur toutes les dépenses effectuées exigeant pour chaque décaissement des pièces justificatives. Mas cela suffira-t-il à sauver l’usine ? Certainement pas !

Pour des changements en profondeur, il ne suffit pas de changer les hommes. Il faut surtout changer le système. Et ça, Moscou ne semble pas prêt pour ce changement.

Abdoulaye Ciré Camara
(Friainfo)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Nono   Sam 5 Nov - 21:03

2011/11/4

Incarcéré à la gendarmerie de Fria pour article sur l'usine Friguia, publié sur le blog "friainfo", Noël Etienne Gnimassou, représentant dudit blog, a recouvré sa liberté ce vendredi 4 novembre aux environs de 15 heures 30.

Selon le concerné joint par notre rédaction, sa libération a été sous condition. "J'ai été arrêté, jeudi aux environs de 18 heures 30. C'est un gendarme que je connais parfaitement qui m'a appelé. J'ai pensé à un ami. Mais c'est quand je suis arrivé sur les lieux qu'on m'a signifié ce dont on me reproche. Dans les échanges, j'ai avoué que je ne suis pas l'auteur de l'article incriminé. Je ne suis que simple représentant à Fria. L'homme d'affaires libanais Hassan Dakhlala est venu juste après mon arrestation avec son ordinateur. Il l'a ouvert. Effectivement, l'article ne portait pas ma signature. Malgré tout, on ne voulait pas me libérer. Au finish, pour sauver la face, j'ai été libéré sous réserve de me présenter à la gendarmerie au besoin.(...)"

Aux dernières nouvelles, M. Gnimassou a retrouvé sa famille.

Caroline Sacko
Mediaguinee.com

Photo: Noël Gnimassou, à droite, avec le jeune Abdoulaye CAMARA confondu à tort avec Abdoulaye Ciré CAMARA, l'auteur de l'article incriminé.


Nous espérons tous que cette libération est définitive et nous encourageons notre ami Noël qui a traversé une épreuve difficile.
Qu'il sache que les membres de notre forum le soutiennent et protestent contre cette "garde à vue arbitraire et indigne"

http://www.guineedirect.info/index.php?option=com_content&view=article&id=3105:gendarmerie-de-fria-le-blogueur-noel-gnimassou-recouvre-sa-liberte-apres-plus-de-24h-de-garde-a-vue-&catid=293:politique
http://www.mediaguinee.net/fichiers/blog999.php?type=rub16&langue=fr&code=calb1864

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
 
Nono
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aline, NoNo, Eléo et CC mode grimaces à donf...
» Nono la poutreuse de zombie répond à vos questions !
» Peronnages "clé en main"
» Soirée animée entre Aline, NoNo, Eléo et CC...
» Pour un trip c'est ici ~ Nono's studio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fria en Guinée :: Fria :: Infos de Fria-
Sauter vers: