Fria en Guinée

Ne khe nu na Fria
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'usine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Ven 3 Mai - 19:42

Photos de Françoise







Marée noire à Doté (pour changer de couleur)
Nous avions fait venir par avion des futs de dispersant



_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Ven 3 Mai - 20:02

Il y a un chapitre consacré aux boues rouges dans lequel DUDUH a placé de belles photos du rehaussement du barrage en 1992/1993, travaux effectués dans le cadre du projet SYSMIN.
A noter que fin 2000, ce barrage était déjà insuffisant et que l'on parlait de le doubler.
Je ne pense pas que ce projet ait abouti...
Il y a d'autres projets qui comme le barrage, et concernant la sécurité, n'ont pas été réalisés.
Exemple flagrant, la cheminée 2 (la plus proche du passage à niveau), suite à des tirs de mines pour la création du canal à boues, avait été ébranlée et fissurée.
Quand je suis parti, il était interdit de circuler autour de cette cheminée, la zone était balisée. Des spécialistes venus de France l'avait expertisée, les résultats avait confirmé nos craintes!!!
Pour aggraver la situation, les russes n'ont rien trouvé de mieux que de brancher une troisième chaudière sur cette cheminée.

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)


Dernière édition par raymond le Ven 3 Mai - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
DUDUH
Quartier-Maître chef Modérateur
Quartier-Maître chef Modérateur
avatar

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 1190
Date de naissance : 18/08/1934
Age : 83
Localisation : Chateauneuf Le Rouge 13
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 4 Mai - 5:08

Rives du Konkouré vers les 4 ponts en 1970 (photo de Rinette JACOBY)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DUDUH
Quartier-Maître chef Modérateur
Quartier-Maître chef Modérateur
avatar

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 1190
Date de naissance : 18/08/1934
Age : 83
Localisation : Chateauneuf Le Rouge 13
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 4 Mai - 15:00

Piste directe ouverte par l'entreprise(?) entre le Konkouré et l'aval du barrage pour acheminer les gros besoins d'eau nécessaire au chantier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Mar 7 Mai - 14:37

A lire...

http://www.conakryinfos.com/fichiers/livre-999.php?code=calb4405&rang=&langue=fr&pseudo=rub17

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Ven 17 Mai - 19:45

On s'achemine peut-être vers un redémarrage de l'usine.
Voir l'article sur Fria-info.
http://friainfo.over-blog.com/article-on-s-achemine-peut-etre-enfin-vers-la-fin-de-la-crise-de-l-usine-de-fria-117846591.html

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
GUILLERME
Super Mamie
Super Mamie


Poissons Chien
Nombre de messages : 1102
Date de naissance : 26/02/1982
Age : 35
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 18 Mai - 17:39

Coucou Raymond! où étais-tu passé?
J'ai lu l'article hier, croisons les doigts......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 18 Mai - 18:04

Bonsoir Mitille, pas très loin, j'étais à Cherbourg avec un vent à décorner les bœufs!
Dans ma chambre d'hôtel, on entendait le vent siffler!
Depuis mon retour, le temps semble vouloir s'arranger, mais il y a toujours du vent et les températures ne sont pas folichonnes (15-16° max avec le vent)
Je fais comme Charles, j'attends décembre que l'été arrive enfin!

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)


Dernière édition par raymond le Sam 18 Mai - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
GUILLERME
Super Mamie
Super Mamie


Poissons Chien
Nombre de messages : 1102
Date de naissance : 26/02/1982
Age : 35
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 18 Mai - 19:17

peut-être que les saisons vont s'inverser! j'avais vu une émission sur la 5 ou Arte où un géologue (je crois) démontrait qu'à une époque plus que lointaine les pôles étaient inversés, le nord au sud et le sud au nord, avec une "carotte" dans la roche, il avait pu constater ce phénomène qui, je crois, n'est pas contesté. Notre vieille planète cache encore bien des secrets. Cette semaine, toujours sur l'une de ces 2 chaînes, j'ai entendu que la calotte glacière (le pôle nord) fondait à cause du réchauffement climatique mais que les vents d'est, venant de Sibérie etc... passait au sud du pôle nord et provoquaient le refroidissement de l'Europe. GLA!GLA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DUDUH
Quartier-Maître chef Modérateur
Quartier-Maître chef Modérateur
avatar

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 1190
Date de naissance : 18/08/1934
Age : 83
Localisation : Chateauneuf Le Rouge 13
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 25 Mai - 15:47

Bonjour Raymond. J'ai lu l'article et comme dit Mitille"croisons les doigts"; la facture de redémarrage risque d'être salée et encore plus si les russes ont la mauvaise idée d'y ajouter ce que couterait ce projet de passer au charbon. A ma connaissance il n'y a pas de charbon en Guinée et le faire venir de l'extérieur suppose des investissements de transport, manutention, stockage à Cky comme à Fria....Au niveau du GE et aussi des fours ce n'est sans doute pas une mince affaire ? Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 25 Mai - 17:25

DUDUH a écrit:
Bonjour Raymond. J'ai lu l'article et comme dit Mitille"croisons les doigts"; la facture de redémarrage risque d'être salée et encore plus si les russes ont la mauvaise idée d'y ajouter ce que couterait ce projet de passer au charbon. A ma connaissance il n'y a pas de charbon en Guinée et le faire venir de l'extérieur suppose des investissements de transport, manutention, stockage à Cky comme à Fria....Au niveau du GE et aussi des fours ce n'est sans doute pas une mince affaire ? Qu'en penses-tu ?

Oui Jean, en lisant cet article, j'ai aussi fait un bond.
Je sais qu'Alstom continue à monter des chaudières neuves au charbon, j'ai failli aller au Mexique en 2003 pour assurer la mise en service des chaudières dans une centrale équipée de chaudières au charbon. Cette centrale était située dans le Nord du pays (relief montagneux), quasiment sur la mine de Charbon, ce qui ne serait pas le cas de Fria! Il y avait beaucoup d'accidents de la circulation chez les expats et j'ai finalement préféré prendre ma retraite.

La présence de charbon à proximité explique le montage de chaudières à charbon à Gardanne (EDF et Péchiney je crois). Je ne sais pas si elles fonctionnent toujours avec ce combustible.

Ce type de process nécessite de nombreuses installations spécifiques, l'alimentation en combustible et l'évacuation des cendres par tapis roulants par exemple... Le fioul lourd brulé à Fria n'a pas besoin d'être évacué (...) et une pompe est bien plus fiable que les tapis (ce qui ferait certainement les affaires de Loulou...)
A noter quand-même que l'on arrive a obtenir de bons rendements avec les nouvelles chaudières à charbon avec un rejet de CO2 assez compétitif.

Le transport et le stockage du fioul est tout de même plus facile et ils ont l'avantage d'exister déjà.
Si de gros investissements seraient à l'étude, je pense qu'il vaut mieux opter pour le gaz, un gazoduc de 150 kms, ce n'est pas la mer à boire, il y aurait peu de modifications à faire sur les chaudières et les fours. Il ne faut pas oublier non plus que l'usine a beaucoup investi dans des diésels neufs fonctionnant au fioul lourd. Il y aura donc toujours besoin de ce combustible sur le site, donc transport (citernes) et stockage.

Il y a bien des travaux plus urgents à réaliser pour fiabiliser l'usine et éventuellement doper la production.

Aucun doute Jean, l'addition pour le redémarrage va être très salée!

Finalement tu vois, on est d'accord sur tout... Je te propose de faire une proposition à Russal pour un audit! Nous irons ensemble dire bonjour à nos amis Guinéens

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
GUILLERME
Super Mamie
Super Mamie


Poissons Chien
Nombre de messages : 1102
Date de naissance : 26/02/1982
Age : 35
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 25 Mai - 18:54

Je crois que la Russie a une grosse réserve de charbon, peut-être est-ce la raison de ce "peut-être" choix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 25 Mai - 19:08

GUILLERME a écrit:
Je crois que la Russie a une grosse réserve de charbon, peut-être est-ce la raison de ce "peut-être" choix!

Possible Mitille...

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Dim 2 Juin - 17:30

Intéressant........

http://www.guineenews.org/detail_article.asp?num=201352720116

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Jeu 6 Juin - 19:41

Vols pendant l'arrêt de l'usine.
http://www.conakryinfos.com/fichiers/livre-999.php?code=calb4569&langue=fr&type=rub17

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Mer 6 Nov - 15:55

Les russes chercherait à exporter la bauxite au lieu de la raffiner en Guinée.
Cela changerait beaucoup les capacités d'emplois...

Lien que j'ai reçu de Rudi concernant la Guinée.
http://www.franceinter.fr:80/player/reecouter?play=741508
Cà concerne le gisement de minerai de fer de Simandou qui ferait de la Guinée le deuxième producteur mondial.
Je vous recommande cette émission très instructive sur le "marais" guinéen.

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Mar 19 Nov - 20:38

Bonsoir à vous tous

je n'ai pas l'habitude de m'étaler sur ce forum, surtout dans les mauvaises nouvelles, mais dans la même journée un post sur Friainfo (pénurie d'eau) et là à l'instant un état des lieux envoyé par Jean en provenance de Fria via un habitué des voyages sur place....et j'ai honte des photos que j'ai pu mettre sur la page d'accueil : visages souriants, couleurs, VIE quotidienne, pas le top mais encore supportable....c'était il y a 6 ans !
Je n'ose plus les changer, le forum est devenu futile, vide de sens. On ne pouvait déjà pas faire grand chose, mais là seul un miracle peut changer les choses. Et Dieu a bien d'autres chats à fouetter en ce moment, il est débordé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Ven 22 Nov - 14:42

A la réception de ce message envoyé par Jean et Marie-Christine, je me permets de le diffuser


Fria le 18 novembre 2013
LES AUDITS DE LA HONTE
LES SOUHAITS DE RUSAL SE REALISENT A FRIA

                  Depuis le jeudi 14 novembre 2013, a 23 h 00, la population urbaine vit le scénario tant souhaité par Rusal. Elle est privée d’eau et du peu d’électricité qu’il y avait.
Une panne électrique est venue en complément aux faiblesses techniques et humaines au sein du groupe énergétique. Ce n’est que dans la nuit du dimanche 17 à 20 h 00 qu’ils ont trouvé que c’est un relais qui la raison du disfonctionnement d’un contacteur. Les techniciens restants sont a pied d’œuvre pour remédier au problème. Il faut quand même dire que certains ont trouvés du travail ailleurs et n’ont pas pu débaucher pour les aider alors que les autres ont carrément refusés du fait de la situation matérielle et morale dans laquelle ils sont du fait de l’employeur, Rusal. Un espoir se dégage c’est celui qui dit qu’il y aura de l’eau pour la cité, mais il est demandé a la population de ne pas insulter les surveillants postés aux entrées de l’usine, comme cela s’est passé le dimanche 17/11. Il faut aussi et surtout faire bouillir les eaux avant consommation, celles qui viennent des pompes incendie………et celles des marigots..
                 Ceci étant la raison, il faut en revenir au noir dessein de Rusal, qui arrivé a Fria en 2003, avait exprimé le souhait de transformer tout cela en carrière d’exploitation de bauxite. Avec des expatriés  en sandalettes cuir et chaussettes, dans des transports en commun, où ils grignotaient du pain garnit de pâte d’arachide. Et qui n’en revenaient pas de voir un parc véhicule si beau avec les employés, des logements décents a ces employés, et une ville joyeuse. Ils n’ont jamais accepté le principe de gratuité  d’eau et d’électricité  a ces agents, et depuis lors ont ruminé le drame pour cette cité insolente a leurs yeux de communisants.  Ils ont souhaité et réussit cela :




un jeune garçon avec son bidon d’eau Une jeune fille avec sa bassine de linge lavé au marigot, suivit d’un garçon avec son bidon. Ils remontent tous du quartier,  Tigué vers la cité Astaldi


Une vue d’un des immeubles. Vous distinguez la masse sombre du bâtiment juste sous la lune, au fond un second est perceptible (la qualité technique de l’appareil photo, ne nous a pas permis de vous faire une image du tas de ferraille qu’est l’usine). Le 18 novembre 2013, à 21 h 00.



                 Des Femmes et des hommes effrayés allaient en tout sens et les enfants, innocentes victimes peinaient  sous des bidons ou des bassines de linge. Nous avons pleuré cette déchéance, du fait d’une Société, venant d’un pays qui a toujours prétendu nous aider. En décembre 2012, le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait magnifié les bonnes relations Rusal Guinée, comme l’avait fait auparavant le ministre guinéen de la coopération internationale, qui disait que l’Etat guinéen ne portera pas plainte contre Rusal.
                 Fria est vraiment le prototype d’une telle coopération. Réduite en état de village des années 1950, par une assistance dite salutaire d’un investisseur de bonne foie, comme se dénomme Rusal.
                 L’anxiété, le désarroi se lisent dans les actes des citoyens de la commune urbaine,  surtout que notre votation est en faveur du parti au pouvoir, qui parle très peu de ce problème, comme le soit disant propriétaire qui  n’a cure des problèmes dont il est au début et a la fin. S’il n’avait pas été cet acheteur fourbe ou un probable investisseur, nous sommes certains que cette situation ne serait pas arrivée; Fria aurait continué à être Petit Paris. Hélas ! Les enfants et la réalité, chantent que c’est devenu Petit Moscou.
                  Si seulement si avec toute l’arrogance dont ont état les dirigeants de Rusal s’ils pouvaient venir passer une nuit comme ces guinéens a Fria, cela en compagnie des responsables: administratifs, de la primature, du travail, des mines, de la justice, du CNT, de la CNSS et des syndicats qui sont en poste depuis le 1er janvier 2010.logés chez l’habitant où ils vivront mieux la réelle et cruelle vie des friakas. Ils auraient bien compris l’indescriptible situation, et que  le drame est a la porte…….cela .au grand plaisir de Rusal qui dit : bravo RUSAL et Adieu FRIA.
                    Une cité conçue en 1957, avec un réseau d’égout, où il n’ya plus d’eau, la crainte est grande. Les rats d’égout commencent à remonter, et en plusieurs endroits les regards sont cassés. Ces bestioles communiquent la peste et le choléra, Donc voilà une cité exposée aux pires ravages de l’humanité. Deux maladies qui peuplent rapidement les cimetières. Très chers responsables guinéens, le premier fléau Rusal a fait son œuvre a vous de sauvez vos concitoyens d’un deuxième fléau qui sera a cout sûr une épidémie de maux : peste, choléra et typhus, vous n’aurez que le choix du mal. Nous nous en remettons déjà à Dieu (d’Abraham) ‘’lst’’ et au prophète Mohamed ‘’psl’’…amen
En raison de cette situation , les femmes travailleuses et les épouses se sont retrouvées au terrain Konko Sylla, devant les immeubles, pour réclamer de l’eau, et qu’elles seraient prêtes a prendre les bus de la Société pour se rendre a Conakry, voir qui de droit pour sortir Fria du drame.
Je vous prie a mes respects ;                          El hadj Diallo Ibrahima Talibé, depuis Fria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Sam 23 Nov - 15:16

Comme d'habitude : le chaud le froid, le ying  le yang en 48 heures
Comment ne pas être fataliste ?



L’ELECTRITE ET SURTOUT L’EAU PROVISOIREMENT RETABLIS A FRIA

Les populations de Fria ont poussé grand ouf de soulagement ce mercredi : l’électricité et surtout l’eau ont été rétablis sur la ville. C’est la fin d’un calvaire qui a duré 6 jours.

Depuis le début de la crise, plusieurs techniciens s’activaient pour relancer les machines et on peut dire aujourd’hui que leur sacrifice a été payant. Cependant, si les populations sont provisoirement soulagées, elles ne sont pas pour autant à l’abri d’une nouvelle crise tant les machines sont à bout et surexploitées.

Pointées du doigt pour leur manque de réactivité et pour le peu de soutien aux populations pendant la crise, l’Etat et la Compagnie RUSAL ont réagi positivement. L’Etat d’abord, qui annonce la réalisation de 10 forages ainsi que l’envoi d’une mission d’assistance conjointe de l’EDG et de la SEG qui gèrent respectivement l’électricité et l’eau potable en Guinée. Papa Koly KOUROUMA a demandé aux friakas de la patience et promis la fin de leur calvaire pour bientôt.

Quant à RUSAL, sa Direction annonce l’achat et la livraison prochaine de deux groupes diesels de forte puissance. L’un sera installé à la station de pompage au Konkouré et le second sera à la Centrale pour permettre faire fonctionner encore ce qui peut l’être ainsi que d’assurer la fourniture d’une partie de la ville en électricité.

Soulagés mais pas pour autant sauvés, c’est la situation de l’usine et de ses 2 000 travailleurs qui attendent toujours la reprise des activités de l’usine ou à défaut, d’être statués sur leur sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Dim 24 Nov - 20:32

C'est fini, je ne crois plus en rien!

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Lun 25 Nov - 20:35

Un diésel de forte puissance pour la station de pompage? Il suffit de 1,2 MW pour faire tourner 3 pompes de forage pour alimenter l'usine en fonctionnement.
Comme elle ne fonctionne pas, il n'y a que la station Chabal à alimenter, une seule pompe suffit largement, donc 300 à 400 Kw.
A la station de pompage, il y avait depuis 1998 deux diesels alternateurs SDMO de 1 MW chacun qui peuvent être couplés pour le démarrage éventuel d'une quatrième pompe de forage.  Ces diésels qui avaient été montés en secours à la station ne servait pratiquement pas et avaient peu d'heures de marche; en situation normale la station est alimentée directement à partir de la centrale.
Cette annonce de Rusal n'est que du vent!
Quant à forer des puits, si c'est plus efficace, cela signifie que pour le gouvernement l'usine ne démarrera jamais!
Cela dure depuis trop longtemps et on fait avaler des couleuvres aux ouvriers de Friguia.
Autre chose d'incompréhensible, comment le gouvernement peut-il encore traiter des affaires avec RUSAL suite à leur malhonnêteté concernant Friguia!
Je suis sidéré et dégouté!

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
GUILLERME
Super Mamie
Super Mamie


Poissons Chien
Nombre de messages : 1102
Date de naissance : 26/02/1982
Age : 35
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Jeu 20 Fév - 14:10

Fria-Info nous fait part de la visite de l'ambassadeur des U.S.A. à Fria, fin Janvier. Faut-il voir, dans cette visite, une espérance de reprise de l'usine? Croisons les doigts pour que cela se fasse ....et rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Lun 24 Fév - 22:12

Lundi 24 février 2014


Guinée : le cauchemar de Fria


 

Depuis longtemps, Fria vivait de sa raffinerie d'alumine. Avec l'arrêt de son activité début 2012, la ville guinéenne a sombré dans une profonde crise économique et sociale.

Fria est né il y a cinquante-sept ans, lorsque le village de Kimbo a laissé place à "la première usine d'alumine en terre africaine" -, comme le revendiquent encore les pancartes de la raffinerie de Friguia. C'était au temps de l'industrialisation de la Guinée, qui deviendra indépendante l'année suivante, en 1958.

À l'époque, le "non" de Sékou Touré à de Gaulle se doubla d'un "oui" ambigu au développement de la compagnie Fria par un consortium d'entreprises occidentales cornaqué par le français Pechiney, désireux d'exploiter la bauxite guinéenne. "Entre décolonisation et guerre froide, l'histoire s'est aussi jouée ici, à Fria", constate Ibrahima Talibé Diallo. Cet érudit de 68 ans, qui a travaillé quarante-cinq ans dans l'usine, en connaît toute l'histoire. "Le projet initial prévoyait une unité trois fois plus grande et un barrage hydroélectrique sur le fleuve Konkouré censé alimenter tout le pays ainsi que ses voisins, mais il a été revu à la baisse pour des raisons politiques", se souvient-il.

Une ville créée ex nihilo

Soucieux de ne pas laisser passer sa chance en Guinée (qui abrite un tiers des réserves mondiales du minerai), Pechiney décida de créer une ville industrielle ex nihilo. Ainsi naquit Fria, au milieu de nulle part ou, plutôt, au coeur d'une épaisse forêt inhospitalière, à 160 km de Conakry. De la terre ocre jaillirent trois tours destinées à héberger les employés expatriés, selon les principes de l'architecture verticale éprouvés dans les banlieues françaises pour loger les travailleurs immigrés.

Sékou Touré toléra ce très rentable "bastion capitaliste" qui généra entre 1960 et 1973 plus de 46 millions de dollars pour l'État.

Et Pechiney se chargea de tout ce que l'État guinéen ne pouvait offrir en ces terres reculées : l'électricité (fournie par l'usine), les logements sociaux pour les employés locaux, les écoles, les hôpitaux de qualité gratuits pour tous, mais aussi un cinéma, une piscine olympique, un stade... Sans oublier une ligne de chemin de fer jusqu'à Conakry, "à voie métrique", ainsi que l'avait exigé le socialiste chef de l'État.

Force est de constater que Sékou Touré n'eut pas trop de mal à tolérer ce très rentable "bastion capitaliste", où résidaient près de 2 500 expatriés, et qui produisit plus de 7,3 millions de tonnes d'alumine entre 1960 et 1973 et généra plus de 46 millions de dollars (33 millions d'euros) pour l'État, qui deviendra actionnaire majoritaire de la société d'économie mixte Friguia.

Asphyxiée

Étrangers et travailleurs locaux, syndiqués ou non, coulèrent des jours heureux à Fria, "le petit Paris". Mais en 1997, Pechiney se retira, cédant l'entreprise à l'État. Et peu à peu, le ciel de carte postale s'assombrit. "Ç'a été le bonheur pour tous ici, mais aujourd'hui nous vivons l'enfer", soupire Ibrahima Talibé Diallo. Sa maison fait face aux trois tours reconverties en "centre d'affaires" d'une ville désormais asphyxiée, manquant de tout : d'eau, d'électricité, de nourriture et d'espoir.

Beau comme bauxite

La Guinée détient un tiers des ressources mondiales de bauxite, le minerai dont est issu l'aluminium, avec plus de 40 milliards de tonnes, devant l'Australie (6 milliards) et le Brésil (2,6 milliards). Mais elle n'en est que le 6e producteur mondial, avec 19 millions de tonnes exportées brutes en intégralité depuis l'arrêt en 2012 de l'usine d'alumine de Friguia (dont la capacité était de 650 000 tonnes/an).

En attendant sa réouverture, le consortium Guinea Alumina Corporation (GAC), qui regroupe Dubai Aluminium et le fonds émirati Mubadala, s'est engagé dans un accord conclu le 25 novembre avec l'État à investir 5 milliards de dollars (3,66 milliards d'euros) d'ici à 2021 dans le développement de la mine de Sangarédi (Nord-Ouest).

Sur cette somme, 1 milliard sera consacré à l'exploitation et 4 milliards à la construction d'une raffinerie (d'une capacité de 2 millions de t/an), ainsi que d'un port, à Kamsar. La mine et le port seront livrés d'ici à 2017, pour un début de production en 2022.

Cécile Manciaux

Chaque matin à l'aube, Thérèse Collier, 25 ans, se rend dans une salle sombre au rez-de-chaussée de la tour 6B. Derrière une porte métallique cabossée s'alignent des dizaines de réfrigérateurs. "Je récupère la glace que je vais vendre aux pêcheurs sur les marchés, explique la jeune mère de famille. Sans cela, nous n'aurions plus de revenus. Avant, mon mari travaillait à l'usine et nous vivions grâce à elle. Comme tout le monde ici." Désormais, seuls les trois immeubles décatis, deux hôpitaux et le marché du centre-ville sont alimentés par le filet d'électricité produit par la raffinerie de Friguia (fermée depuis deux ans), où quelques ouvriers - bénévoles - assurent le service minimum.

Cession

Au 3e étage, Alseiny Madi Camara, 40 ans, raconte l'histoire de l'usine, où il a travaillé pendant onze ans. L'État a cédé 85 % de ses parts à l'américain Reynolds Metals, qui les a vendues en mars 2003 à Rusal. Le groupe russe a fini par acquérir la totalité des actions de la société pour un prix estimé dérisoire par la justice guinéenne (22 millions de dollars), assorti de promesses d'investissements de plus de 5 milliards de dollars.

Le leader mondial de la bauxite est donc devenu maître de l'usine et de la ville. À l'époque, Fria comptait près de 120 000 habitants, dont 2 600 travaillaient pour l'unité d'alumine de Friguia ou pour ses sous-traitants. "C'est là que les problèmes ont commencé", déplore Alseiny Madi Camara. À partir de 2007, la demande mondiale déclinant, l'usine a tourné au ralenti, puis s'est arrêtée complètement début avril 2012, à la suite d'une importante grève, jugée "illégale" par Rusal, mais "nécessaire" par les ouvriers, exaspérés par "les méthodes brutales" de leur employeur. "Cela faisait plusieurs années que le groupe ne remplaçait plus les pièces défectueuses. Il nous contraignait à un rythme de production ralenti et menaçait de fermer", confient les travailleurs, encore tous sous contrat avec Rusal.

Plus qu'une usine qui s'arrête, c'est un rêve qui s'effondre. Et une population qui se découvre impuissante face à une multinationale

Plus qu'une usine qui s'arrête, c'est un rêve qui s'effondre. Et une population qui se découvre impuissante face à une multinationale. "Rusal n'a jamais voulu discuter avec les syndicats et nous laisse sans rien. Officiellement, nous sommes encore employés, mais nous ne touchons ni salaire, ni indemnité, ni retraite", explique Alseiny Madi Camara, membre du collège syndical.

Au 9e et dernier étage, treize journalistes d'une petite radio privée, La Voix de Fria, relatent quotidiennement la tragédie qui frappe la ville et portent la rancoeur, la colère et les attentes de ses habitants. "Les gens ne mangent plus à leur faim, les quartiers sont privés d'électricité", s'indigne Abdoulaye Diallo, son énergique rédacteur en chef, qui qualifie la situation de "crime social". Au grand dam du préfet Mohamed Conté, qui a tenté de fermer l'antenne - en vain. Lui-même se veut optimiste : "Ce n'est pas facile pour Fria, mais j'ai rencontré le syndicat national, et le président Alpha Condé s'est engagé à protéger la population. Rusal va reprendre ses activités, mais je ne peux pas dire quand."

Dian-Dian

Les employés ont été reçus par le président le 18 avril 2012, et l'État a payé leurs salaires pendant quelques mois. Mais aujourd'hui, ils en sont réduits à errer dans la ville-usine, "en mendiant, dans un état de souffrance permanente", décrit Amadou Boury Barry, 54 ans, ouvrier depuis 1981. La situation est inquiétante, selon le ministre des Droits de l'homme, Kalifa Gassama Diaby, qui s'est rendu à Fria fin novembre 2013, quelques jours après une pénurie d'eau causée par une panne de groupes électrogènes.

Lire aussi  :

La Guinée annule 818 permis inactifs

Mohamed Lamine Fofana : "Le moteur minier n'a jamais joué son rôle en Guinée"

Alpha Condé : "La Guinée est un scandale"

Guinée : corruption à grande échelle autour du Simandou

La Guinée et l'émirati Mubadala signent un accord de 5 milliards de dollars

Guinée : des gisements en sommeil

Quand Rusal relancera-t-il les activités ? La question est dans tous les esprits. Si des négociations sont en cours, Rusal reste évasif : "L'action illégale d'avril 2012 a causé d'importants dommages financiers et techniques. Mais la compagnie examine les possibilités de relance." Un cabinet d'audit en aurait évalué le montant à près de 60 millions de dollars. Une rencontre a eu lieu en décembre 2013 à Paris entre les représentants de Rusal et le ministère guinéen des Mines.

Pendant un temps, Rusal avait soumis la réouverture de l'usine à l'obtention de l'exploitation de Dian-Dian, le plus grand gisement mondial de bauxite. "Rusal a eu Dian-Dian et rien n'a bougé", confie-t-on au gouvernement, où on évoque un éventuel projet de reprise de l'usine par une société canadienne.

"Les préparatifs pour le lancement du projet Dian-Dian avancent. L'accord pour les modalités d'exploitation a été promulgué par le président de la République en mars 2013, et d'autres projets sont en cours, ce qui prolonge la vie de l'entreprise de huit ans au minimum", se réjouit-on chez Rusal. Mais pas un mot pour Fria et ses travailleurs, au chômage forcé, minés par la précarité qui s'est installée en même temps que la hausse de la délinquance, des maladies liées au stress, de la prostitution, etc.

La population survit en espérant que l'État interviendra. Mais le petit Paris n'est plus depuis longtemps. "J'ai peur que Fria disparaisse", s'inquiète Aïssata Camara - vingt-huit ans de service chez Friguia. Désormais, le destin de la ville-usine se joue entre Moscou et Conakry.  


 

Source Jeune Afrique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raymond
Admin
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3430
Date de naissance : 26/11/1943
Age : 73
Localisation : Guipavas (Pen ar bed)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Mar 25 Fév - 11:09

Le Scandale vient surtout des gouvernants successifs qui ont "donné" cette belle usine pour une poignée de "moules", en se laissant bercer par de belles promesses et surtout pas le bruit de l'OR "monseignor" qui allait sonner dans leur poche!
Combien sont-ils ces corrompus, petits et grands, a avoir rempli leurs poches et leurs comptes en suisse, aux Iles Caïmans ou ailleurs?
Pas un gouvernant ne se distingue des autres, on pouvait rêver lorsque le Président actuel, élu au suffrage universel, professeur à la Sorbonne et donc grand connaisseur de la France et des sociétés occidentales, a pris les rennes du pays.... Qu'a-t-il fait pour Friguia, comme les autres, il s'est fait rouler dans la farine (dorée) par des russes qui n'ont pas oublié leurs origines soviétiques et communistes (les évènements d'Ukraine en sont la preuve). Les Russes, régime dictatorial sont les rois du racket...
Le "Professeur" s'est lui aussi fait avoir et il me déçoit!
A quand un Président intègre qui va nous virer tous les étrangers véreux, ces prédateurs, qui telles des sangsues saignent la Guinée, pays bénit des dieux.
Il n'y aura plus d'autre "Péchiney", la mondialisation a eu raison de ce qui était raisonnable. Seul un président honnête, secondé par un gouvernement lui aussi honnête, capables d'entourer le pays d'une "muraille de Chine", arriveront à remonter le pays qui a toutes ces capacités, tant humaines que minières.
Alors la Fria redeviendra le "petit Paris" et la Guinée la "petite France"...

_________________
Le vieil homme qui met le feu à sa barbe, doit savoir l'éteindre.
(proverbe guinéen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fria.conceptforum.net
Françoise
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 2254
Date de naissance : 16/02/1952
Age : 65
Localisation : Haut VAR (côté montagnes et Verdon)
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: L'usine   Mar 25 Fév - 12:56

La Guinée se dote d'un projet sur la gestion des revenus issus des ressources minières


Mis à jour le 25-02-2014


Avec l'appui technique des experts du Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement guinéen se dote d'un projet sur la gestion rationnelle des revenus issus de l'exploitation de ressources naturelles du pays, en l'occurrence les ressources minières (bauxites, fer, dimant etc.).

L'annonce a été faite lundi par le ministre d'Etat en charge de l'économie et des finances Mohamed Diarré lors d'une concertation avec l'équipe d'expert du FMI qui avaient travaillé sur le projet en collaboration avec les départements sectoriels, la société civile et les représentants des entreprise minières.

Le projet de "gestion financière publiques et ressources minières", financé par la fonds fiduciaire du FMI, vise à définir une stratégie de développement du système de gestion pour maîtriser les ressources minières avec une modalité de sa mise en oeuvre durant une période de deux ans.

Selon M. Diarré, ce projet à travers un partenariat des experts du fonds monétaire international permettra de parachever un "cadre de gouvernance financière sur la problématique de la gestion des ressources naturelles".

"La plupart des pays qui ont réussi à tirer tout le profit de leur boom minier sont ceux qui ont le plus anticipé les revenus générés par l'exploitation minière et mis en place les cadres réglementaires, les institutions, les outils et mécanismes appropriés pour leur gestion", a indiqué M. Diarré.

La Guinée s'apprête à un envol de l'exploitation de ses ressources minières notamment avec plusieurs projets au nombre desquels le projet Simandou avec le Rio Tinto, qui fait partie des plus grands projets miniers de la sous-région africaine, a-t-il ajouté.

Le chef de mission des experts Xavier Rame a précisé que la Guinée sera confrontée au défi de transformer les ressources minières, épuisables par nature, en un portefeuille d'actif capables d'accompagner un développement économique et social soutenu.

Ce développement de politiques économiques, qui permet d'éviter la "malédiction des ressources naturelles", nécessite de poursuivre l'effort de modernisation de la gestion financière publique entrepris depuis 2011, a-t-il affirmé.

Selon les statistiques du ministère de l'économie et des finances, le secteur minier joue un rôle essentiel dans le développement économique de la Guinée. Malgré sa concentration sur l'exportation de minerais pas ou peu transformés, le secteur minier représente actuellement plus de 80% des exportations du pays.

Il fournit de 20 à 25% des recettes publiques (un montant estimé à 210 millions de dollars US en 2012) et plus de 10 000 emplois directs (Banque mondiale, 2012).

L'Etat guinéen tire également des recettes des taxes à l'exportation de diamants et à la location des infrastructures (un montant estimé à 8 millions de dollars US en 2012). Plus de 200. 000 personnes participeraient activement à l'exploitation minière artisanale et à petite échelle de l'or et du diamant. F


Source: Agence de presse Xinhua
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'usine   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'usine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Haïti: L'usine agricole des Barradères, mémoire de déprédation
» highline en entrepot / usine
» FORMATION RAPIDE ET NATIONALISATION ET TRANSFORMATION D'USINE EAU EN SERUM ORAL
» L'usine aux cadavres et du sang sur mes mains [Rang B vs Rakurai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fria en Guinée :: L'usine FRIGUIA :: L'usine-
Sauter vers: